histoire

Originaire de Mayenne, Rodolphe Landemaine apprend les bases des métiers de Boulanger et de Pâtissier au Ceproc, dans le 19e arrondissement de Paris. Il acquiert ensuite son savoir-faire chez les Compagnons du Devoir, à Paris, Bruxelles et Reims, et c’est aux côtés de ces artisans passionnés que naissent son goût pour la qualité et son envie d’entreprendre.
S’ensuivent 6 années de perfectionnement dans les maisons les plus réputées : Pierre Hermé (alors chef Pâtissier de Ladurée), Paul Bocuse à Lyon, le restaurant gastronomique Lucas Carton (aujourd’hui Senderens), l’hôtel Bristol ou encore le traiteur Raynier-Marchetti.

 

En 2004, à seulement 26 ans, il exploite sa première affaire, rue Tolbiac dans le 13e arrondissement. C’est à cette occasion qu’il rencontre Yoshimi Ishikawa, qui deviendra bientôt sa femme : elle aussi boulangère, d’origine japonaise, elle a ouvert deux écoles à Hiroshima ainsi qu’une boulangerie artisanale, a été consultante et démonstratrice pour un groupe de meunerie japonais et pour différentes affaires à Paris, et depuis plusieurs années elle promeut les échanges entre la France et le Japon autour de la Boulangerie-Pâtisserie.
Ensemble, ils relancent début 2007 la boulangerie située 56 rue de Clichy dans le 9e arrondissement. La recherche de qualité est quotidienne, le succès est au rendez-vous. Maison Landemaine est née et peut s’agrandir : rue des Martyrs en 2008, boulevard Voltaire en 2009, rue de la Roquette en 2011, Charonne et Jules Joffrin en 2012, Crozatier en 2013...
Mais c’est loin de Paris et de la France que leur dernière idée a pris forme : faire grandir une Ecole de formation, l’Ecole Levain d’Antan, au cœur de Tokyo. En attendant d’autres projets à l’étranger ?